L'intelligence artificielle, l'avenir dans le monde du travail. - Dactyl Bureau

Cette technologie bouscule de plus en plus les codes classiques du travail. Que ce soit en termes de management des équipes ou même au niveau de la gestion quotidienne des tâches des collaborateurs.

Dans le monde du travail, l’Intelligence Artificielle (IA) permet un gain de temps et d’efficacité dans le quotidien des salariés. Selon une étude réalisée par les agences Oxford Analytica et Man Bites Dog : 77% des personnes interrogées pensent que d’ici 15 ans l’IA va permettre d’accélérer significativement les décisions hiérarchiques et la productivité des collaborateurs.

L’intelligence artificielle permettrait de multiplier par 2 la productivité d’ici 2035.

Ainsi, de nombreuses solutions sont déjà entrain de se démocratiser dans les entreprises au niveau mondial. Nous pouvons, notamment, voir que l’IA joue un rôle important dans la qualité de vie au travail :

  • Envoi de mots d’encouragement aux salariés
  • Surveille le bien-être physique et mental

Nous la retrouvons également dans les technologies matérielles :

  • Les vêtements connectés
  • Les exosquelettes
  • les lunettes de réalité augmentée
L’exosquelette peut aider les salariés à porter des charges lourdes notamment

D’un point de vue légal

L’IA est entrain d’être réglementée au niveau Européen. Le projet de loi est en cours depuis quasiment 1 an. Il sera proposé début 2021 au Conseil et au Parlement Européen pour validation. Globalement, cette règlementation s’articule en 2 principaux pôles :

  • La propriété intellectuelle : La règlementation prévoit que les IA n’aient pas de personnalité juridique. Elle ne sera donc pas considérée comme une personne morale ou physique.
  • La responsabilité civile : Comme cette technologie est considérée comme étant à haut risque, il est important de définir le degré de responsabilité civile. Ainsi, dans le cas de problèmes ou de dommages, ce seront les opérateurs systèmes qui seront tenus pour responsables des défaillances de l’IA.

De plus, un troisième pôle est à l’étude et concerne les principes éthiques que peut représenter l’utilisation de cette technologie.

Et les Français, qu’en pensent-ils ?

En France, l’IA est plutôt bien accueillie avec une population plus optimiste que celle des autres pays à son sujet. Toujours selon l’étude des agences Oxford Analytica et Man Bites Dog : 8 Français sur 10 pensent que l’investissement dans l’IA sera le plus grand facteur de croissance en 2035 contre 75% en moyenne dans les autres pays.

78% des Français croient que les interfaces technologique permettront d’améliorer la productivité et la performance.

Partager avec :